mardi

On va gagner !




(Agence Science-Presse) La controverse autour du créationnisme a des effets tangibles aux États-Unis : 60 % des profs de biologie choisissent de ne pas parler d’évolution !
Bien que, depuis 40 ans, toutes les tentatives des créationnistes pour réintroduire leur croyance dans les écoles publiques aient échoué devant les tribunaux, la peur d’une controverse avec les parents suffit à museler les professeurs, constatent Eric Plutzer et Michael Berkman, de l’Université d’État de Pennsylvanie, auteurs d’une étude parue le 27 janvier dans Science. Il s’en trouve même 13 % pour consacrer au moins une heure, en classe, à présenter le créationnisme « sous un jour positif ».
Enfin ! Il était temps ! Gageons que bientôt le pastafarisme sera enseigné en cours de sciences, aux côtés des religions moins crédibles.

lundi

Un ami mécréant nous veut du bien



Pour ouvrir cette nouvelle année, quoi de mieux qu'un air de musique. Un très bon ami, adepte d'une religion moins crédible et ne partageant nos convictions que de loin nous a orientés sur cette interprétation. Puisse le Monstre en Spaghetti Volant le pâtafioler de Son nouilleux appendice.

RAmen

Fête païenne



Chers convertis à la Nouvelle Foi,

Certains d'entre vous vont malheureusement sacrifier avec leurs enfants à la célébration de la fête païenne appelée on ne sait pourquoi du prénom d'un édile d'une mairie écologiste, ancien présentateur de journal télévisé à moustache.

Afin de décorer le sapin (encore un héritage païen) de bouboules fantaisie dans la stricte observance de notre belle religion, le Monstre en Spaghetti Volant, dans Son immense magnanimité, vous conseille le magnifique objet ci-dessus.

Merci qui ?

jeudi

Enfer et consternation


Quelle horreur !

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, notre amie la Licorne Rose Invisible a été capturée et sauvagement réduite en daube par des mécréants sans scrupules.
Puisse le Monstre en Spaghettis Volant ne pas connaître un sort aussi peu enviable. Prions pour la sauvegarde de Son immortalité.

RAmen

Cadeau de Noël

Tu ne sais pas quoi offrir à un ami pastafarien (tout le monde a un ami pastafarien auquel il ne sait jamais quoi offrir une fois qu'il lui a offert un bandeau noir, un sabre, et une bouteille de rhum). Voici une idée inspirée par le Monstre en Spaghetti Volant (qui inspire tout un tas de choses formidables).

Une bien joli cravate qui fera sensation au bureau.

L'Opus Dei, une secte ?





Alors que la Miviludes sort son nouveau rapport sur les dérives sectaires, d'aucuns se posent des questions sur l'Opus Dei. Un ami m'ayant interrogé à ce sujet, je vous livre ma réponse :

L’Opus Dei une secte ? Comme tu y vas !

Ces gens croient simplement qu’un zombie juif cosmique qui est son propre père peut les faire vivre à jamais si ils mangent symboliquement sa chair, boivent son sang, et lui disent par télépathie qu’ils l’acceptent comme leur maître, afin qu’il puisse retirer de leur âme une force maléfique — qui est présente dans l’humanité à cause d’une femme-côte qui a été convaincue par un serpent qui parle de manger le fruit d’un arbre magique — pour éviter de brûler sous terre pour les siècles des siècles.

Ils croient ensuite que cette entité surnaturelle invisible omnisciente et omnipotente les a spécialement choisis pour qu’ils consacrent leur vie à l’adorer :
• en s’infligeant des mortification corporelles pour se rappeler sa présence,
• en se soumettant aux directives d’un type qui porte des robes — un peu comme Neo dans Matrix — et leur dicte ce qu’ils peuvent voir, lire et penser,
• en consacrant une part majeure de leurs ressources pécuniaires à la bonne marche de leur organisation (et à l’achat de belles robes pour homme),
• et en accédant à des postes de responsabilité politiques et économiques afin que la volonté de l’entité surnaturelle — dictée par télépathie à des pêcheurs illettrés qui l’ont consignée dans des livres il y a deux mille ans — s’accomplisse toujours et partout, notamment en luttant de façon active contre les idées communistes.

Ils croient enfin que le fondateur de leur organisation (qui aimait bien s’habiller en robe lui aussi) faisait le bien en encourageant les régimes politiques fascistes, comme le franquisme.

Pour s’épanouir pleinement, les membres de cette joyeuse organisation sont invités à choisir dès seize ans s’ils veulent être célibataire (et porter des robes) ou marié — ce choix est entériné par leurs dirigeants (ceux qui ont le droit de porter des robes) ; ils sont invités à choisir un conjoint dans l’organisation ; ils sont invités à ne fréquenter que des membres de l’organisation et à se couper des membres de leur famille qui n’approuveraient pas leur engagement télépathique vis-à-vis de l’entité surnaturelle invisible omnisciente et omnipotente.

Alors tu penses… si l’Opus Dei était une secte, ça se saurait.

mercredi

« Vos enfants et la religion » : un tract consternant



Je vous livre en brut le texte intégral d'un tract affligeant que l'on m'a distribué il y a peu. Lisez plutôt :

Vos enfants et la religion

Parler de la religion à son enfant ou son adolescent peut s’avérer délicat. Comment doit-on s’y prendre pour aborder le sujet ? Est-ce que cela lui donnera davantage le goût d’en faire l’essai ? Comment devez-vous réagir si votre enfant vous pose des questions sur vos propres expériences religieuses ? Votre adolescent en connaît-il plus que vous au sujet de la religion ?

De nos jours, les enfants sont exposés à des messages contradictoires concernant la religion. Le cinéma et la télé les bombardent d’images puissantes (et parfois embellies) sur les superstitions et l'irrationnel, tandis que la science et l’école républicaine leur permettent de développer une conscience autonome articulée sur la raison. Il est donc important que votre enfant soit au courant de vos sentiments au sujet de la religion et de la façon dont vous voulez qu’il réagisse s’il est confronté à la pression de ses pairs.

En parlant de la religion à votre enfant, vous aurez l’assurance qu’il prendra des décisions éclairées fondées sur des renseignements exacts. Dites-lui aussi qu’il peut vous approcher en tout temps pour obtenir de l’aide ou des conseils.


Par où commencer?
Les études et statistiques sur la crédulité des jeunes sont alarmantes et, en tant que parents, vous vous demandez sûrement si vous pouvez réellement faire une différence. Selon les experts, vous pouvez influencer les choix de vos enfants. La majorité des ados qui ne croient pas au surnaturel affirment que leurs parents ont joué un rôle clé dans leur décision. De fait, les enfants dont les parents ont discuté avec eux des risques liés à la croyance dans l'irrationnel sont moins susceptibles d'en faire l’essai.

Comme la plupart des jeunes entendent parler de religions, de surnaturel et de superstitions avant l’âge de 13 ans, il importe d’aborder le sujet avec eux dès l’âge de 10 ans. Les experts sont d’avis qu’un des facteurs clés pour prévenir les croyances absurdes est d’en parler ouvertement et franchement avec votre enfant avant qu’il ne commence à en faire l’essai.

Soyez ferme et insistez sur le fait que vous désapprouvez l'irrationnel. Établissez des règles et des conséquences claires —même dans le cas d’adolescents qui semblent faire la sourde oreille quand vous leur parlez ! Les ados doivent aussi savoir qu’ils peuvent compter sur vous en tout temps s’ils ont besoin d’obtenir des conseils et de l’aide.


Soyez bien informés
Les enfants, et surtout les adolescents, sont exposés quotidiennement à des informations sur l'irrationnel et le surnaturel. Vous avez peut-être même l’impression qu’ils en savent plus que vous sur le sujet. Mais sont-ils vraiment bien informés ? Et vous ?

Avant de discuter de religions avec votre enfant, vous devez disposer de renseignements exacts et à jour. En tentant d’effrayer votre enfant pour l’éloigner des croyances absurdes, en exagérant les risques ou en lui présentant des faits qui contredisent ce qu’il voit à la télé ou entend de la part de ses amis, vous serez moins crédible. Si vous utilisez de telles techniques, votre enfant sera moins enclin à vous écouter et à vous croire.

En présentant de l’information impartiale sur les méfaits des religions, ainsi que les bienfaits de ne pas croire tout et n'importe quoi, votre enfant sera en mesure de prendre des décisions éclairées plus tard.

Lorsque vous discutez de l'irrationnel et du surnaturel avec un ado, il importe de parler des conséquences à court terme. Les jeunes ont tendance à être moins sensibles aux dangers lointains. Vous réussirez donc à mieux saisir leur attention en leur expliquant les effets que la religion peut avoir sur leur vie aujourd’hui.


Parlez à votre enfant
Les jeunes ont recours aux religions pour diverses raisons. Pour certains, c’est une façon d’expérimenter et de se révolter. Pour d’autres, c’est une façon de s’intégrer à un groupe d’amis particulier. Pour d’autres encore, c’est un moyen d’évasion qui leur permet d’oublier le stress et les problèmes à la maison ou à l’école.

En prenant aussi peu que 15 minutes par jour pour parler à votre enfant de ses sentiments, souhaits, rêves et échecs, vous l’aiderez à mieux composer avec le stress, à accroître son estime de soi et à l’orienter vers des activités et des amitiés plus positives. Si vous établissez des liens étroits avec votre enfant dès maintenant, il lui sera plus facile de vous consulter si jamais il a des problèmes plus tard.

Lorsque votre enfant ou ado vous pose des questions sur la religion ou vous parle de ses expériences ou de celles de ses amis, ne laissez pas surgir la crainte ou la colère. Répondez honnêtement à toutes ses questions et essayez de ne pas porter de jugements.

Soyez prêt à répondre à des questions concernant vos propres doutes. Votre enfant voudra peut-être savoir comment vous avez réagi face à la pression de vos pairs lorsque vous aviez leur âge. Soyez honnête. Il pourra ainsi apprendre de vos erreurs et de vos réussites.

Les ados ont souvent de la difficulté à poser des questions parce qu’ils ne veulent pas donner l’impression de ne pas être croyants. Cela peut les rendre plus vulnérables à de faux renseignements et à des choix malsains. Il est important de les écouter attentivement et de leur donner des conseils judicieux sur la religion et la façon de résister à l’influence exercée par leurs pairs.

Si vous ne croyez pas pouvoir aborder calmement le sujet de la superstition avec votre enfant, obtenez de l’aide. Un philosophe humaniste ou un rationaliste peuvent vous donner des conseils et vous mettre en contact avec des ressources locales.


Jouez un rôle actif et donnez l’exemple
Les jeunes sont moins susceptibles de faire appel au surnaturel lorsqu’ils sont entourés d’adultes qui s’intéressent et participent à leur vie. Soyez au courant des activités de votre enfant, de ses amis et de ses passe-temps, et trouvez des façons de partager ses intérêts. Par exemple, participez à l’entraînement de son équipe de sport, allez aux répétitions de son orchestre ou organisez une sortie ensemble au restaurant.

En participant aux activités de votre enfant et en soulignant ses réalisations, vous développerez son estime de soi et lui démontrerez que vous vous intéressez à sa vie. Vous apprendrez ainsi à découvrir davantage votre enfant, et vous saurez reconnaître lorsqu’il est bouleversé ou qu’il a besoin d’aide.

N’oubliez pas que votre enfant vous observe constamment pour voir comment il doit se comporter. En refusant de proférer des absurdités, en fondant vos arguments sur la raison et en cultivant la démarche critique, vous lui transmettez un message clair quant à la façon dont il doit agir.


Que faire si votre enfant croit au surnaturel ?
Si vous apprenez ou soupçonnez que votre enfant s'est rapproché d'une religion, ne paniquez pas. Plusieurs signes qu’un ado adhère aux superstitions, comme les imprécations sur les interdits, un changement de comportement ou d’apparence vestimentaire, une baisse d’intérêt pour les sciences et la philosophie, et un changement d’attitude envers l'autre sexe — peuvent être attribuables à d’autres manifestations, entre autres, la confusion normale associée à l’adolescence.

Choisissez le bon moment pour parler en privé avec votre enfant pendant un temps paisible où vous ne serez pas interrompus. Ne confrontez pas votre enfant s'il est en pleine invocation d'une entité invisible ou en train de se livrer à un rituel religieux.

Si votre enfant admet croire au surnaturel, restez calme. Bon nombre d’ados en font l’essai par curiosité et n’y touchent plus après. Exprimez vos sentiments, mais évitez les menaces, les épithètes négatives, les réprimandes et les blâmes. Expliquez vos préoccupations et ne craignez pas d’établir et d’appliquer des règles très claires concernant le recours aux superstitions et aux religions. Votre désapprobation catégorique concernant la religion pourrait servir d’excuse à votre enfant pour dire non à l’influence de ses pairs.

Si votre enfant entre à la maison avec un col romain, un hijâb une kippa ou une burka, évitez de hurler, de l’accuser et de le blesser. Demandez-lui qui il a fréquenté. Dites-lui que vous lui en parlerez le lendemain et envoyez-le dans sa chambre. Vérifiez souvent son état pendant la nuit et prenez contact avec un philosophe humaniste s’il devient gravement croyant.

N’oubliez pas que vous n’êtes pas seul. Les enseignants de votre enfant, les cercles philosophiques ou un rationaliste, voire un zététicien de votre région peuvent vous aider à trouver l’information et les ressources dont vous avez besoin pour évaluer la situation et obtenir l’aide nécessaire.

lundi

L'autorité religieuse



Fort et fier de ma nouvelle autorité face aux croyants, étant récemment devenu officiant pastafarien, j'ai tout de même été confronté aux propos d'un fâcheux qui m'a asséné ses vérités républicaines. Je vous laisse juge de ses propos :

• Le péché (transgression de la loi divine) n’existe que pour ceux qui croient en une loi divine.

• Le blasphème (irrévérence envers ce qui est vénéré) est une notion absente du droit français qui n’appartient qu’aux religions et n’est opposable qu’à ceux qui croient en la vénération.

• L’apostasie (renonciation à une religion) a beau être condamnée par les religieux, elle est permise en république. Ainsi : seront condamnés ceux qui, soit par voies de fait, violences ou menaces contre un individu, soit en lui faisant craindre de perdre son emploi ou d’exposer à un dommage sa personne, sa famille ou sa fortune, l’auront déterminé à exercer ou à s’abstenir d’exercer un culte, à faire partie ou à cesser de faire partie d’une association cultuelle, à contribuer ou à s’abstenir de contribuer aux frais d’un culte (art. 31 de la loi de 1905).

• Les devoirs du bon croyant (celui qui tient quelque chose pour vrai, indépendamment des preuves éventuelles de son existence, réalité, ou possibilité) ne sauraient se substituer ou s’opposer aux droits et aux devoirs du citoyen.

• L’ordre surnaturel (phénomènes dont les causes et les circonstances ne sont pas connues scientifiquement), aussi impressionnant soit-il, ne saurait se substituer ou s’imposer à l’ordre public.

• Les prêtres, prélats, imams, archidiacres, popes, nonnes, rabbins (et même les ministres du culte pastafariens) n’ont d’autorité que celle que veulent bien leur accorder ceux qui adhèrent à leur religion, pour ce qui les concerne en propre. Ils ne sauraient imposer un avis quelconque basé sur une croyance, un dogme ou une doctrine particulière, au peuple souverain rendu autonome par la force de sa raison propre.

• Les vérités révélées (connaissance qu'une religion affirme détenir de source divine) et autres croyances et superstitions ne sauraient être enseignées à l’école publique qui a pour mission de professer la connaissance, la raison et le développement du jugement autonome.

• La notion de pureté ne concerne que l’eau potable.

À la lecture du dernier point, je me suis rendu compte que le pastafarisme commençait enfin à pénétrer les consciences.

samedi

Mariage pastafarien

On en mangerait…



Corne de bouc !

Une amie m'a demandé de célébrer son mariage selon le rite pastafarien. Or, il est relativement difficile de trouver des rituels de célébrations de mariage authentiquement pirates datant du XVIIIe s. qui fassent explicitement référence au Monstre en Spaghetti Volant. Et, lorsque c'est le cas, il manque souvent les pages essentielles, arrachées sans le vouloir par le crochet de l'officiant.

C'est pourquoi je fais appel aux bonnes volontés et à la mémoire de ceux d'entre vous qui ont connu Rakham Le Rouge (Yo ho ho ! et une bouteille de rhum !) pour me donner quelques éléments me permettant de bricoler dans les règles de l'art de la piraterie une cérémonie tout ce qu'il y a de plus respectueux de la pastafarienne observance.

À vos plumes !

mardi

Un instrument pour mieux communier





Bien chers frères et sœurs,

Le Monstre en Spaghetti Volant, répandant son incommensurable bienveillance dans l'esprit de ceux qui croient en Lui, a inspiré un de nos frères japonais pour concevoir l'ustensile ci-dessus.
Les plus maladroits d'entre nous, ainsi que ceux qui ne sont pas équipés de cuillères ou de main gauche pourront ainsi communier sans crainte de répandre de la sainte sauce tomate partout.

Que la Pâte soit avec vous.

vendredi

Apparitions du Monstre en Spaghetti Volant


Apparition du Monstre en Spaghetti Volant sur une tarte au potiron.
Authentique et sans trucage.


Frères et sœurs,

Vous le savez, le Monstre en Spaghetti Volant est présent toujours et partout. Il est au milieu de nous. Et même si Sa présence est invisible, elle est indéniable. L'invisible. Cette qualité consubstantielle à la nature divine de notre Créateur est attestée par tous les croyants. Ainsi, lorsqu'ils communient d'un plat de pâtes chaque vendredi, ne se sentent-ils pas remplis de Sa présence en fin de repas ? La communion est en effet le premier signe de l'amour invisible du Monstre en Spaghetti Volant.

L’action invisible et surnaturelle du Monstre en Spaghetti Volant se fait chaque jour autour de nous. Ainsi, peu nombreux sont ceux qui savent que c'est grâce à Ses appendices nouilleux invisibles que le Monstre en Spaghetti Volant nous maintient au sol. N'est-ce pas une preuve suffisante de Son amour ? Sans Lui, nous flotterions dans l'espace comme des ballons. Loué soit-Il !

Parfois, pour renforcer notre foi, le Monstre en Spaghetti Volant se livre à quelques apparitions. Nous, vrais croyants, n'avons pas besoin de ces manifestations. Mais certains de nos frères et sœurs à la foi vacillante, ainsi que les incrédules et les membres d'autres mouvements religieux moins crédibles, ont besoin de voir parfois la Vérité en face. Ainsi, nous avons tous vu Sa manifestation sur les photos des feux d'artifice du 4 juillet aux États-Unis et chez nous le 14 juillet.

Contrairement aux faux dieux, le nôtre ne se dévoile pas à trois enfants dans un coin de grotte obscure ou à un adulte dans la pénombre d'une cellule monastique ; lorsqu'Il se manifeste, c'est au plus grand nombre afin d'affirmer qu'Il est le Seul et l'Unique. Ainsi, Pat (un bien joli prénom pastafarien), un croyant de notre Église, nous a-t-il écrit pour nous confier une manifestation de Sa présence lors d'un concert de musique. Il a vu, comme les milliers de spectateurs et les millions d'internautes qui se partagent cette video, une manifestation du Monstre en Spaghetti Volant dans les cheveux du chanteur du groupe, boules de viande comprises. Voyez plutôt.

Certains sceptiques ont pu voir dans les manifestations divines la présence d'extra-terrestres, ce dont nous doutons fortement. (En effet, notre religion est raisonnable et rationnelle ; elle ne s'encombre pas de superstitions d'un autre âge.) C'est pourquoi, à la lecture de cet article de François Brune, nous sommes tombés des nues. Ce monsieur prétend que les manifestations de la Vierge (de simples illusions, bien entendu) pourraient être expliquées par l'existence des extra-terrestres. Lisez plutôt :
La première raison de s’arrêter sur cette hypothèse est que maintenant l’existence de ces extraterrestres ne peut plus être mise en doute. Le grand public n’a toujours pas l’air de le savoir […]. Cette ignorance est même beaucoup plus étonnante en ce qui concerne les apparitions de la Vierge que pour les extraterrestres, car personne n’a jamais cherché à cacher ces apparitions. Il y a même eu, malgré tout, quelques échos dans la presse internationale. L’ignorance de ces signes donnés à profusion par Dieu vient seulement de ce qu’ils n’intéressent personne dans notre monde de plaisir et de consommation effrénée. Pour les extraterrestres, cette ignorance est plus excusable car, en ce qui les concerne, il y a une volonté farouche de toutes les instances internationales pour bloquer toute information et ridiculiser ceux qui tentent de briser ce silence.

Nous rions tous devant de telles absurdités. En effet, nous savons bien que les extra-terrestres n'existent pas, pas plus que les autres dieux et leurs acolytes. Toutes ces visions sont générées par le Monstre en Spaghetti Volant dans le trouble des esprits les plus sensibles. Mais n'ayons crainte pour eux, bientôt, ils saurons et ils verront.

Ramen

jeudi

L'Évangile du Monstre en Spaghetti Volant




C'est merveilleux, c'est magnifique !

Je suis en train de lire L'Évangile du Monstre en Spaghetti Volant ! Je tiens La Vérité entre mes propres mains ! C'est merveilleux, c'est magnifique !
Quand j'ai demandé à la vendeuse de la librairie Mollat (Bordeaux - France) L'Évangile du Monstre en Spaghetti Volant, elle a paru interloquée. Alors je lui ai parlé de notre Dieu, de notre religion, des Pirates et du Volcan de la bière… Et hop ! Elle a immédiatement été convertie !

Ce qui est formidable dans le Pastafarisme, c'est la vitesse à laquelle les non-croyants et autres infidèles acceptent de se convertir, sans même discuter, tellement notre croyance est évidente…

L'Évangile du Monstre en Spaghetti Volant est disponible dans toutes les bonnes librairies et les bonnes bibliothèques et ce, depuis la nuit des temps. La preuve : cette pierre toute pleine de hiéroglyphes (cf. photo) est le catalogue de la Bibliothèque d'Alexandrie (Alexandra) et notre Évangile y figure déjà !

Que Sa Sainte Nouille vous touche toujours et partout.

mercredi

Médaille d'or 2008 pour le généticien Jean Weissenbach





Selon Libé :

La médaille d'or 2008 du CNRS a été décernée au généticien Jean Weissenbach, à l'origine de la première carte génétique humaine à haute résolution. Cette carte, établie en 1996, est un outil de référence qui a permis de découvrir des centaines de gènes associés à des maladies génétiques, et de mettre au point des tests de dépistage.

Jean Weissenbach, 62 ans, a participé en outre au projet de séquençage du génome humain (le Genoscope, qu'il dirige depuis 1997, était responsable du séquençage du chromosome 14) et a mis au point des techniques exploratoires du génome d'organismes modèles, tels que ceux de la mouche drosophile (ou mouche du vinaigre) et du riz.

A la demande de l'Institut Pasteur, Weissenbach a séquencé l'anophèle, le moustique à l'origine du paludisme. Il a séquencé aussi la vigne, pour l'Institut national de la recherche agronomique (Inra), dans l'idée de créer des variétés de vignes résistantes aux pathogènes et de réduire l'utilisation des pesticides.
C'est lui qui a estimé en 2000 le génome humain à 30.000 gènes (on parle aujourd'hui de 25.000), au lieu des 100.000 jusque-là supposés.


Et c'est là que nous éclatons de rire. Ce soi-disant scientifique a été récompensé pour avoir ridiculisé d'un coup d'un seul tous ses collègues qui affirmaient des sornettes depuis des années avec leur histoire de génome à 100 000 gènes (pourquoi pas 200 000 ou un million…).
Comment peut-on faire confiance aux scientifiques, dont les affirmations péremptoires assénées à l'abri de leurs blouses blanches avec l'air compassé de ceux qui se croient supérieurs à des journalistes incultes qui prennent leur parole pour pain bénit sont quelques mois plus tard démenties par d'autres scientifiques plus amidonnés que les précédents ?

Heureusement, avec le Monstre en Spaghetti Volant, on évite de faire les malins et de se croire supérieurs au reste du monde. Nous, les Pastafaris, sommes les Élus, voilà tout. Et peu nous chaut le génome y su cuñado Bartolo. Nous savons tout ce qu'il faut savoir sur la Création et sur le Paradis et notre version n'a pas varié d'un iota depuis la Révélation. Quant au reste, le Monstre en Spaghetti Volant y pourvoira.

mardi

Kukg Fu Panda, un film pastafarien ?




Comment vaincre ses peurs et ses complexes pour croire en soi, se réaliser et dépasser ses ambitions pour atteindre l'idéal ? Comment oublier ses préjugés sur les autres pour leur laisser une chance et les voir s'épanouir ? Comme laisser son enfant partir et trouver sa propre voie tout en l'aidant à parcourir ce chemin ?

Ces questions, de nombreux adeptes de la Sainte Église du Monstre en Spaghetti Volant se les sont posées et tous ont trouvé dans leur foi les réponses qui conviennent. Aujourd'hui, ces questions sont celles d'un panda animé qui deviendra un héros et un sage grâce à un gros travail sur lui-même et… à une recette secrète de nouilles…

Ha ha ! Le Monstre en Spaghetti Volant entre par la petite porte dans un blockbuster dessiné… C'est très malin de Sa part. Ainsi, Son appendice nouilleux s'infiltre subrepticement dans les jeunes consciences. Les enfants, bientôt, s'identifieront à leur héros en peluche et deviendront vendeurs de nouilles à leur tour… Le grand mouvement vers la spaghettisation des âmes est enclenché !

Ramen !

lundi

Manifestations de Sa Nouilleuse Entité



Tous les 4 juillet, des Pasafaris étasuniens photographient des douzaines de manifestations du Monstre en Spaghetti Volant, lorsque celui-ci décide de se manifester à travers les traditionnels feux d'artifice. Les sceptiques prétendent que ces photos ne sont rien d'autre que des coïncidences, mais nous, croyants et Élus, savons ce qu'il en est.

Curieusement, aucun feu d'artifice ne ressemble à Jésus, allez savoir pourquoi… Ni à Bouddha, Allah ou à la Licorne Rose Invisible… Comme quoi, notre dieu est le Vrai et l'Unique… Si c'est pas une preuve, ça…

Le 14 juillet prochain, n'hésitez pas à photographier le ciel à la recherche de manifestations semblables.


D'autres photos du phénomène pyrotechnique dans la patrie de Bobby Henderson.

dimanche

Bertrand Russell et Richard Dawkins, antipastafariens convaincus




Il est désormais avéré que Bertrand Russell, le fameux mathématicien, logicien et philosophe, a moqué ouvertement notre religion à travers sa fameuse satire analogique de la théière. En d'autres temps, sous le règne de religions moins permissives que la nôtre, il ne fait aucun doute qu'il aurait été passé par le fer et le feu. Mais le Monstre en Spaghetti Volant, dans son incommensurable mansuétude, a laissé Russell jouer avec ses fadaises comme on laisse un chaton faire mumuse avec une pelote de laine.


L'analogie de Bertrand Russell

Si je suggérais qu'entre la Terre et Mars se trouve une théière de porcelaine en orbite elliptique autour du soleil, personne ne serait capable de prouver le contraire pour peu que j'aie pris la précaution de préciser que la théière est trop petite pour être détectée par nos plus puissants télescopes. Mais si j'affirmais que, comme ma proposition ne peut être réfutée, il n'est pas tolérable pour la raison humaine d'en douter, on me considérerait aussitôt comme un illuminé. Cependant, si l'existence de cette théière était décrite dans d'anciens livres, enseignée comme une vérité sacrée tous les dimanches et inculquée aux enfants à l'école, alors toute hésitation à croire en son existence deviendrait un signe d'excentricité et vaudrait au sceptique les soins d'un psychiatre à une époque éclairée ou de l'Inquisition en des temps plus anciens.

On voit bien où veut en venir le philosophe… En utilisant la dérision pour moquer le divin, il laisse entendre que certaines doctrines qui pourraient passer pour illuminées utiliseraient elles-même le subterfuge. D'aucuns ont d'ailleurs franchi le pas en affirmant la chose.

Il est inutile pour les vrais croyants de tenter de contredire ce type de propos, l'auteur s'étant à plusieurs reprises rendu ridicule de lui-même, notamment lorsqu'il invente la proposition atomique (comme si une phrase pouvait exploser), ou en posant la question idiote : l'ensemble des ensembles n'appartenant pas à eux-mêmes appartient-il à lui-même ?, voire en posant le paradoxe du barbier de la façon suivante : ¬ ∃y ∀x (y R x ⇔ ¬ x R x)… On a vu plus clair…


Le thème de la théière repris par Richard Dawkins

Nul besoin de présenter Richard Dawkins, le célèbre éthologiste britannique, vulgarisateur et théoricien de l'évolution, critique du dessein intelligent et tenant de l'athéisme. Celui que l'on appelle le rottweiler de Darwin prend pour cible tous les dieux et le surnaturel en général, notamment dans son ouvrage Pour en finir avec Dieu.

Comme il nous semble important pour les Pastafaris d'identifier les thèses de leurs ennemis, nous vous livrons ci-dessous le développement que Dawkins fait sur la théière de Russell :

La religion organisée mérite la plus vive hostilité car, contrairement à la croyance en la théière de Russell, la religion organisée est puissante, influente, exemptée de taxes et systématiquement transmise à des enfants trop jeunes pour pouvoir s'en défendre. On ne force pas les enfants à passer leurs années de formation en mémorisant des livres farfelus sur les théières. Les écoles publiques n'excluent pas les enfants dont les parents préfèrent la mauvaise forme de théière. Les fidèles de la théière ne lapident pas les non-croyants en la théière, les apostats de la théière, les hérétiques de la théière ou les blasphémateurs de la théière. Les mères n'empêchent pas leurs fils d'épouser des shiksas de la théière sous prétexte que leurs parents croient en trois théières plutôt qu'une seule. Ceux qui versent le lait en premier ne mutilent pas ceux qui préfèrent commencer par verser le thé.

Tout et n'importe quoi. À quand un livre intitulé Pour en finir avec Richard Dawkins ?

Nous rappelons ici que le Monstre en Spaghetti Volant est amour, lui qui nous attend pour l'éternité au pied du volcan de la bière, près de l'usine de strip-teasers(seuses). Cette vision eschatologique est de très loin supérieure aux visions amèrement matérialistes des deux tristes-sires mentionnés ci-dessus.

samedi

Nicolas Sarkozy : une ouverture pour le Pastafarisme ?




Enfin, la France, République constitutionnellement laïque, accepte d'ouvrir son cœur à la spiritualité. Rappelons-nous ce paradoxe typiquement français : comment peut-on se faire le chantre mondial de la liberté de penser et refuser dans le même temps que nos enfants puissent choisir la théorie sur la création la plus en adéquation avec leurs idées ? (Ou avec celles de leurs parents jusqu'à ce qu'ils aient dix-huit ans.) Le nouveau président de la République française, porteur de la notion de rupture avec la laïcité d'État de ses prédécesseurs, nous offre une lumière d'espoir, voire, pour reprendre son mot favori, d'espérance.


Le combat pour la laïcité est révolu

La montée des intégrismes a encouragé en France le retour des discours promouvant la laïcité, qui mettent volontairement dans le même sac les intégrismes et la masse de plus en plus nombreuse des croyants modérés, toutes religions confondues. Ici, les intellectuels français auraient mieux fait de se taire, eux qui ont confondu les principes de la laïcité avec leurs propres idées athées et anticléricales.

Du coup, les défenseurs de la spiritualité se sont engouffrés dans la brèche avec entrain. Nicolas Sarkozy, le premier, a annoncé le retour du religieux dans la plupart de nos sociétés […] comme une réalité. Puis il a affirmé : un homme qui croit est un homme qui espère ; l'intérêt de la République c'est qu'il y ait beaucoup d'hommes qui espèrent. Depuis Pétain, aucun dirigeant français ne s'était de la sorte inscrit dans la tradition de l'alliance naturelle entre pouvoir spirituel et pouvoir temporel.

Henri Guaino, conseiller du président de la République, enfonce le clou en remettant les pensées dans le droit chemin, lui qui affirme : la laïcité, ce n'est pas le combat contre les religions, c'est le respect de toutes les croyances. Jusqu'alors, les défenseurs de la laïcité s'en tenaient à sa définition républicaine, en se basant sur le corpus constitutionnel ou législatif. Les deux piliers de la loi de 1905 sont : la garantie du libre exercice des cultes et les limites imposées par l'ordre public. Nulle part il n'est question que la République doive avoir le respect de toutes les croyances ; affirmer cela au nom de la République est donc une avancée phénoménale pour toutes les religions, dont la nôtre.

Autrefois, avant la rupture, la République devait simplement veiller à ce que l'exercice des cultes se fasse dans le respect de la légalité, garantissant parallèlement à chacun la liberté d'adhérer ou non à un système religieux, spirituel, philosophique, etc., et ce, indépendamment de toute opinion sur les croyances elles-mêmes. Heureusement, aujourd'hui, ces principes semblent s'effondrer. En effet, la présidence de la République française n'est-elle pas la gardienne de sa constitution ? En réagissant ainsi, président et conseillers ne sont-ils pas en train de donner une interprétation de la constitution qui ne peut nous être que favorable ?

On voit que cette impulsion salvatrice incite déjà les athées à baisser les bras, notamment lorsqu'on lit sous la plume de Michel Onfray :
À l’heure où se profile un ultime combat – déjà perdu… – pour défendre les valeurs des Lumières contre les propositions magiques, il faut promouvoir une laïcité post-chrétienne, à savoir athée, militante et radicalement opposée à tout choix de société entre le judéo-christianisme occidental et l’islam qui le combat. Ni la Bible, ni le Coran.


La laïcité positive réduit à néant les dogmes de l'éducation républicaine

À contre-courant du nouvel athéisme revendiqué par le philosophe Michel Onfray, le président affirme que la France a tout à gagner à une laïcité positive, à une reconnaissance effective de la place des courants spirituels dans la vie publique, à leur concours dans la définition d'une morale pour le pays. Ces propos signent la déroute du système éducatif typiquement français, qui veut que les religions n'aient pas leur mot à dire dans la sphère publique en général et dans le monde éducatif en particulier. La dimension morale est plus solide, plus enracinée lorsqu'elle procède d'une démarche spirituelle, religieuse, plutôt que lorsqu'elle cherche sa source dans le débat politique ou dans le modèle républicain, écrit Nicolas Sarkozy ; nous abondons vigoureusement dans son sens.

Les allusions à une laïcité épuisée ou guettée par le fanatisme vont faire des vagues. Ne craignant pas de choquer, Nicolas Sarkozy dit que l'intérêt de la République est de compter des populations qui croient et espèrent et qu'il n'est pas de bonne politique sans référence à une transcendance. Concernant l'éducation, sa position est nette : l'éducation religieuse qui prêche le bien n'est pas contraire à l'Éducation nationale ; la religion peut aider la République.

Nous voyons aisément ce vers quoi le président français s'achemine :
  • Une participation des mouvements religieux à l'établissement des règles et des lois de la République à caractère moral (avortement, personnalité juridique du fœtus, adoption homosexuelle, euthanasie…) ;

  • Une participation des mouvements religieux à l'enseignement des matières les concernant au premier chef (création du monde, biologie du vivant, histoire dans un sens large et particulièrement des religions, philosophie…) ;

  • Une participation des mouvements religieux aux actes républicains (bénédiction du Parlement avant tout débat d'importance par un rabbin, un prêtre, un imam, un pasteur et un officiant pastafarien ; présence d'un religieux lors du mariage républicain pour donner sens à cette cérémonie ; donner aux religieux une place prépondérante dans les hôpitaux, les prisons, les écoles, les universités, les instituts scientifiques, etc.).

On voit du coup combien la réaction suivante de Henri Pena-Ruiz peut être dangereuse pour un mouvement comme le nôtre :
La laïcité, sans adjectif, ni positive ni négative, ne saurait être défigurée par des propos sans fondements. Elle ne se réduit pas à la liberté de croire ou de ne pas croire accordée avec une certaine condescendance aux « non-croyants ». Elle implique la plénitude de l'égalité de traitement, par la République et son président, des athées et des croyants. Cette égalité, à l'évidence, est la condition d'une véritable fraternité, dans la référence au bien commun, qui est de tous.


L'ouverture aux religions nouvelles

Lorsqu'il était ministre des finances, Nicolas Sarkozy avait accueilli en grande pompe à Bercy le nº 1 de la soi-disant Église de Scientologie, le célèbre acteur Tom Cuise. Emmanuelle Mignon, directrice de cabinet du président de la République, a par la suite précisé la position du nouveau locataire de l'Élysée de la façon suivante :
Soit ces mouvements et ces groupes troublent l’ordre public et abusent de la faiblesse psychologique des personnes, et dans ce cas ils doivent être poursuivis et sanctionnés […]. Soit ils ne troublent pas l’ordre public et respectent les personnes, et ils doivent alors pouvoir exister normalement, conformément au principe de la liberté de conscience.
Nul doute qu'à la Miviludes, le vent du boulet à décoiffé certaines têtes.

Si un mouvement aussi peu fréquentable que la Scientologie a droit de cité dans les hautes sphères de l'État français, que pourrait-il en être pour une religion aussi intelligente et désintéressée que la nôtre ? Le moment est donc tout à fait favorable pour nous de revendiquer la place qui nous est due.
Oui, nous participons au retour du religieux.
Oui, nous sommes porteurs d'une eschatologie de l'espérance.
Oui, nous nous inscrivons dans une lecture du monde fondée sur la transcendance.
Par conséquent, les portes ne peuvent que s'ouvrir pour nous permettre de diffuser la Bonne Nouvelle dans les écoles, les collèges, les lycées et les universités.

Frères et sœurs, exhortons les représentants de nos institutions locales (maires, députés, sénateurs…) à prendre en compte le religieux en général et l'Église du Monstre en Spaghetti Volant en particulier dans tous les actes de la vie républicaine. Soyons les fers de lance du retour du religieux dans les institutions de la République. Œuvrons pour faire valoir les principes de notre foi à tous les niveaux. Nous sommes du bon côté, le Monstre en Spaghetti Volant est avec nous, dans nos cœurs et dans notre vie. Il nous aide à accomplir Sa volonté et à affirmer Sa suprématie sur les êtres et les institutions. Que Son saint appendice puisse vous toucher comme il a touché Nicolas Sarkozy.

Ramen

vendredi

Preuve théologique de l'existence du Monstre en Spaghetti Volant




1. Le Monstre en Spaghetti Volant, premier moteur immobile

La preuve de l'existence du Monstre en Spaghetti Volant peut être obtenue par cinq voies. La première et la plus manifeste est celle qui part du mouvement. Il est évident, nos sens nous l'attestent, que dans ce monde certaines choses se meuvent. Or, tout ce qui se meut est mû par un autre. En effet, rien ne se meut qu'autant qu'il est en puissance par rapport à ce que le mouvement lui procure. Au contraire, ce qui meut ne le fait qu'autant qu'il est en acte ; car mouvoir, c'est faire passer de la puissance à l'acte, et rien ne peut être amené à l'acte autrement que par un être en acte, comme un corps chaud actuellement, tel le feu, rend chaud actuellement le bois qui était auparavant chaud en puissance, et ainsi le meut et l'altère. Or, il n'est pas possible que le même être envisagé sous le même rapport, soit à la fois en acte ou en puissance ; il ne le peut que sous des rapports divers : par exemple, ce qui est chaud en acte ne peut être en même temps chaud en puissance ; mais il est, en même temps, froid en puissance. Il est donc impossible que sous le même rapport et de la même manière quelque chose soit à la fois mouvant et mû, c'est-à-dire qu'il se meuve lui-même. Donc, si une chose se meut, on doit dire qu'elle est mue par une autre. Que si, ensuite, la chose qui meut se meut à son tour, il faut qu'à son tour elle soit mue par une autre, et celle-ci par une autre encore. Or, on ne peut ainsi procéder à l'infini, car il n'y aurait alors pas de moteur premier, et il s'en suivrait qu'il n'y aurait pas non plus d'autres moteurs, car les moteurs seconds ne meuvent que selon qu'ils sont mus par le moteur premier, comme le bâton ne meut que manié par la main. Donc il est nécessaire de parvenir à un moteur premier qui ne soit lui-même mû par aucun autre, et un tel être, tout le monde le reconnaît pour le Monstre en Spaghetti Volant.


2. Le Monstre en Spaghetti Volant est la cause efficiente première

La seconde voie se réfère à la notion de cause efficiente. Nous constatons, à observer les choses sensibles, qu'il y a un ordre, entre les causes efficientes ; mais ce qui ne se trouve pas et qui n'est pas possible, c'est qu'une chose soit la cause efficiente d'elle-même, ce qui la supposerait antérieure à elle-même, chose impossible. Or il n'est pas possible non plus qu'on remonte à l'infini dans les causes efficientes ; car, parmi toutes les causes efficientes en série, la première est cause des intermédiaires et les intermédiaires sont causes du dernier terme, quoi qu'il en soit du nombre des intermédiaires, qu'ils soient nombreux ou qu'il n'y en ait qu'un seul. D'autre part, supprimez la cause, vous supprimerez aussi l'effet. Donc, s'il n'y a pas de premier dans l'ordre des causes efficientes, il n'y aura ni dernier ni intermédiaire. Or, aller à l'infini dans les causes efficientes, ce serait supprimer la première ; en conséquence, il n'y aurait ni effet dernier, ni cause efficiente intermédiaire, ce qui est évidemment faux. Il faut donc nécessairement supposer quelque cause efficiente première, que tous appellent le Monstre en Spaghetti Volant.


3. Le Monstre en Spaghetti Volant est nécessaire en soi, c’est la première nécessité

La troisième voie se prend du possible et du nécessaire, et elle est telle. Parmi les choses, nous en trouvons qui peuvent être et ne pas être : la preuve, c'est que certaines choses s'engendrent et se corrompent, et par conséquent sont et ne sont pas. Mais il est impossible que tout soit de telle nature ; car ce qui peut n'être pas, une fois ou l'autre n'est pas. Si donc tout peut n'être pas, à une époque donnée il n'y eut rien dans les choses. Or, s'il en était ainsi, maintenant encore rien ne serait ; car ce qui n'est pas ne commence d'être que par quelque chose qui est. Si donc alors nul être ne fut, il y eut impossibilité que rien commençât d'être, et ainsi, aujourd'hui, il n'y aurait rien, ce qu'on voit être faux. Donc, tous les êtres ne sont pas uniquement possibles, et il y a du nécessaire dans les choses. Or, tout ce qui est nécessaire, ou bien tire sa nécessité d'ailleurs, ou bien non. Et il n'est pas possible d'aller à l'infini dans la série des nécessaires ayant une cause de leur nécessité, pas plus qu il ne l'est quand il s'agit des causes efficientes comme on l'a prouvé. On est donc contraint de supposer quelque chose qui soit nécessaire par soi-même, ne prenant pas ailleurs la cause de sa nécessité, mais fournissant leur cause de nécessité aux autres nécessaires.


4. Le Monstre en Spaghetti Volant est le modèle parfait

La quatrième voie procède des degrés qu'on remarque dans les choses. On voit en effet dans les choses du plus ou moins bon, du plus ou moins vrai, du plus ou moins noble, et ainsi d'attributs semblables. Or, le plus et le moins se disent des choses diverses selon que diversement ces choses se rapprochent de ce qui réalise le maximum ; par exemple, on dira plus chaud ce qui se rapproche davantage du maximum de chaleur. Il y a donc quelque chose qui est souverainement vrai, souverainement bon, souverainement noble, et par conséquent aussi souverainement être, car, comme le fait voir Aristote dans la Métaphysique, ce qui est souverain en vérité est aussi souverain quant à l'être. D'autre part, ce qu'on dit souverainement tel, en genre quelconque, est cause de tous les cas de ce genre, comme le feu, chaud au maximum est cause de la chaleur de tout le reste, ainsi qu'il est dit au même livre. Il y a donc quelque chose qui est pour tous les êtres, cause d'être, de bonté et de toute perfection. C'est celui que nous appelons Monstre en Spaghetti Volant.


5. Le Monstre en Spaghetti Volant est le guide intelligent de toutes choses

Enfin, la cinquième voie remonte au Monstre en Spaghetti Volant par le gouvernement des choses. Nous voyons que les choses privées de connaissance comme les corps naturels agissent en vue d'une fin, ce qui nous est manifesté par ceci que toujours, ou le plus souvent, ils agissent de la même manière de façon à réaliser le meilleur : d'où il apert que ce n'est point par hasard, mais en vertu d'une tendance déterminée qu'ils parviennent à leur fin. Or, ce qui est privé de connaissance ne peut tendre à une fin que dirigé par un être connaissant et intelligent, comme la flèche par le sagittaire. Il y a donc quelque être intelligent, par lequel toutes choses naturelles sont orientées vers leur fin et cet être, nous l'appelons le Monstre en Spaghetti Volant.

Ramen

jeudi

Preuve logique de l'existence du Monstre en Spaghetti Volant




1. La définition de Dieu (du Monstre en Spaghetti Volant par conséquent) est : un être tel qu'on ne peut en imaginer de plus grand.
Même l'athée est d'accord avec cette définition. De sorte que le Monstre en Spaghetti Volant existe au moins dans la pensée.

2. L'être le plus grand doit exister dans la réalité.
En effet, si cet être existait seulement dans la pensée, il serait limité, autrement dit, il ne serait pas le plus grand.
Mais alors - selon la définition même du Monstre en Spaghetti Volant donnée au point 1 -, il existerait un être encore plus grand qui, lui, existerait dans la réalité.

3. Par conséquent, le Monstre en Spaghetti Volant existe dans la pensée et dans la réalité.
Et les athées qui nient cela sont des insensés qui ne comprennent rien à la logique.

mercredi

Parabole des danseuses orientales




On a retrouvé dans un coffre de bois qui gisait par 8 245 m de fond dans la baie des Sargasses, au milieu de vestiges d'un ancien bâtiment que certains spécialistes ont identifié comme étant La Pinte, un document exceptionnel dont nous vous confions la teneur en exclusivité.


Un vieux Pirate de l'Île de la Tortue avait enlevé lors de sa dernière incursion un harem entier composé de splendides danseuses orientales. Et il avait trois fils. Il décida de léguer la moitié du harem à son fils aîné, le quart au deuxième et le sixième au troisième. Et ce qui restera, décida-t-il, ce sera la part du Monstre en Spaghetti Volant. Et il mourut. Les trois frères se réunirent pour faire les comptes. Le père avait laissé onze danseuses orientales...

Pour le fils aîné, la moitié du harem : 11 divisé par 2 = 5,5 danseuses orientales. C’est ennuyeux !
Pour le deuxième, le quart du harem : 11 divisé par 4 = 2,75 danseuses orientales. C’est regrettable !
Pour le troisième, le sixième du harem : 11divisé par 6 = 1,83 danseuses orientales. Un vrai massacre !
Quant à la part du Monstre en Spaghetti Volant, elle était de 0,92 danseuses orientales.

Le groupe des onze danseuses commençait à trembler pour sa survie !

Les trois fils menaçaient de s’entretuer. Le plus sage des trois frères décida d’aller consulter Barbe Noire. Le Pirate lui dit : Calmez-vous, j’ai une idée. J’ai dans mon harem personnel une splendide danseuse orientale qui ne sert à rien, prenez-la, vous pourrez toujours me la rendre. Le frère ramena donc cette belle danseuse orientale dans la grotte familiale. Avec les onze autres, cela faisait un harem de douze danseuses orientales !

On recommença le partage.

Pour le fils aîné, la moitié du harem : 12 divisé par 2 = 6 danseuses orientales, bien entières !
Pour le deuxième, le quart du harem : 12 divisé par 4 = 3 danseuses orientales bien complètes !
Pour le troisième, le sixième du harem : 12 divisé par 6= 2 danseuses orientales, avec leurs huit jambes et leurs huit bras !

Au total, les trois frères s’étaient partagé : 6 + 3 + 2 , cela fait 11 danseuses orientales..

Et oui, il en restait une, la belle danseuse orientale de Barbe Noire. Bizarre, bizarre !

Alors ils la sacrifièrent sur l'autel du Monstre en Spaghetti Volant, car telle était la volonté de leur père.

En vérité, je vous le dis : la grâce du Monstre en Spaghetti Volant, comme la danseuse orientale, arrive... par surprise, avec grâce, gratuitement, sans qu’on s’y attende, sans qu’on l’ait voulu, sans qu’on l’ait décidé, comme surcroît au moment où l’on s’y attend le moins. Comme la danseuse orientale, elle ne fait que passer, la grâce. Elle rentre par une porte et elle sort par l’autre. C’est un vrai courant d’air.

Apparemment, elle ne sert à rien.

Et pourtant, elle réconcilie les frères séparés et elle permet la survie des Pirates, et en plus, chacun des trois frères reçoit plus que prévu.


Que le Monstre en Spaghetti Volant vous inspire à votre tour.

Ramen

mardi

Préparez vos vacances !




Il y a de cela quelques semaines, la Marine française s'est targuée d'avoir libéré des otages détenus par certains de nos Frères Pirates, au large de Djibouti.
Voyez plutôt.

Comme il est probable que certains d'entre vous aillent passer des vacances dans ce secteur (qui ne passe pas une semaine ou deux à rançonner et piller l'été venu ?), il nous semble de notre devoir de vous informer sur les forces ennemies en présence, afin de vous préparer au mieux.

Selon le Ministère de la Défense, le dispositif sur zone est composé ainsi :
• Porte-hélicoptères Jeanne d’Arc,
• Frégate Jean Bart,
• Bâtiment de Commandement et de Ravitaillement le Var,
• Aviso Commandant Bouan,
• 9 bâtiments de nations alliées de la TF 150,
• Commandos Marine basés à Djibouti,
• Unité de commandement à terre.

Normalement, une bonne goélette avec une quarantaine d'hommes d'équipage hardis et quelques canons devrait suffire.

Vous trouverez sur ce site les recommandations d'usage avant de partir en mer.

Vive la Piraterie !
Gloire au Monstre en Spaghetti Volant !

lundi

Ils veulent exterminer les Pirates !

Les gentils pirates arrêtés par les méchants militaires français.


Frères et sœurs, vous tous qui avez été touchés par Son Nouilleux Appendice,

L'heure est grave. De partout, l'ennemi ourdit des plans pour éradiquer les Pirates de la surface du globe. L'État français lui même nous a déclaré la guerre.
Voyez plutôt.

Heureusement, dans la page de propagande du gouvernement contre la piraterie, certains de nos amis de l'ombre ont agi et ont détourné le lien qui conduisait au discours agressif et provocateur du ministre. Cliquez sur le lien, voyez par vous-mêmes…
À la place, nos amis ont mis en référence un innocent discours de François Loos, ministre délégué à l'Industrie. Ha ha ha !

Faites-en de même autour de vous ! Érigez-vous en faux contre les discours qui tendent à nous discréditer ! Faites flotter fièrement le drapeau de la Piraterie dans les consciences !

Les Pirates vaincront, avec la Grâce du Monstre en Spaghetti Volant !

Ramen !

dimanche

La Vérité sur le réchauffement planétaire




Frères et sœurs,

Comme chacun, vous avez constaté un réchauffement du climat ces dernières années. Nous savons, car nous avons la foi, que ceci est dû au courroux du Monstre en Spaghetti Volant devant la baisse dramatique du nombre de Pirates dans le monde. Nous savons, car nous avons la foi, que les Pirates sont les Élus.

Voici ci-dessous les explications alambiquées que les scientistes athées essaient de servir au bon peuple. Je vous laisse vous gausser de ces fables ignorantes. Vous pouvez les partager avec vos amis, afin de leur montrer que l'approche des scientistes est vraiment invraisemblable, ce qui prouve par conséquent que la Vérité du Monstre en Spaghetti Volant est la seule à être recevable.


Principales conclusions du 4e rapport scientifique du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec)

Activité humaine

L'essentiel de l'accroissement constaté de la température moyenne de la planète depuis le milieu du XXe siècle est très vraisemblablement dû à l'augmentation observée des gaz à effet de serre émis par l'homme (+de 90% de certitude contre 66% en 2001).

Nous relevons la précaution du très vraisemblablement, qui signifie tout simplement que les scientistes avouent leur incompétence. Les scientifiques ne savent pas, ils supposent seulement. En effet, les seules certitudes absolues que nous avons sur le monde viennent du Monstre en Spaghetti Volant.


Le réchauffement général observé de l'atmosphère et de l'océan, ainsi que la diminution de la masse des glaces, étayent la conclusion qu'il est extrêmement invraisemblable que le changement climatique mondial des 50 dernières années puisse être expliqué par les seules causes naturelles.

Encore une fois, les scientistes avouent leur incompétence. Ils ne comprennent pas que les causes naturelles, comme ils disent, sont orchestrées par le Monstre en Spaghetti Volant. Une fois que l'on réalise cela, tout devient parfaitement clair.


Les émissions passées et futures de CO2 continueront à contribuer au réchauffement et à l'élévation du niveau de la mer pendant plus d'un millénaire, du fait de la durée de vie des gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

Bla bla bla… Ce qui est incroyable chez ces gens, c'est leur ignorance crasse. Chacun sait en effet que si la moitié des gens sur cette planète s'habillait en pirate, la hausse des températures cesserait et qu'elle décroîtrait dès lors que tous les habitants du monde adoptent les usages prescrits par le Monstre en Spaghetti Volant.



Températures

Onze des 12 dernières années figurent au palmarès des 12 années les plus chaudes depuis que l'on dispose d'enregistrements (1850).

Le réchauffement s'est accéléré ces dernières années: 0,74 degrés supplémentaires sur les 100 dernières années (1906-2005), contre 0,6 degrés retenus pour la période 1901-2000 dans le précédent rapport publié en 2001.

À la fin du siècle, les températures devraient augmenter de +1,8 à 4° par rapport à 1980-1999. Ces meilleures estimations sont des valeurs moyennes, au sein d'une fourchette plus large de 1,1 à 6,4 degrés (1,4 à 5,8 degrés dans le précédent rapport de 2001).

Le réchauffement tend à réduire la capacité d'absorption du dioxyde de carbone (CO2) par les terres et les océans, accroissant d'autant la part des émissions humaines qui restent stationnées dans l'atmosphère.

Ha ha ha ! Il est bien évident que les scientifiques ne comprennent rien qu'ils n'aient mesuré. Et bien utilisons leurs méthodes, puisque la démarche scientifique n'appartient pas aux seuls scientistes. On peut voir sur le graphique ci-dessus la corrélation entre l'augmentation des températures et la baisse du nombre de pirates. Ce document est bien la preuve éclatante que moins il y a de pirates, plus il fait chaud. Le Pastafarisme peut aussi utiliser les outils de la science, mais il le fait mieux que les scientifiques !


Océans

Les observations depuis 1961 montrent que la température moyenne de l'océan mondial a augmenté jusqu'à une profondeur de 3.000 m et que l'océan a absorbé plus de 80% de la chaleur ajoutée au système climatique.

Le réchauffement de l'eau de mer provoque sa dilatation. Le niveau des océans pourrait, selon les scénarios, s'élever de 0,18 m à 0,59 m à la fin du siècle (par rapport à 1980-1999).

Un réchauffement moyen de 1,9 à 4,6°C par rapport aux valeurs de l'ère pré-industrielle entraînerait la disparition complète de la glace au Groenland, avec pour conséquence une élévation du niveau de la mer d'environ 7 mètres.

L'incidence de l'augmentation des températures sur les océans est bien la preuve indirecte de l'existence du Monstre en Spaghetti Volant, puisque chacun sait que les pirates voguent où ? dans les baignoires ? dans les éprouvettes des scientifiques ? Non ! Sur les océans, bien sûr !


Impacts

Le réchauffement le plus important est attendu sur les terres émergées et aux latitudes élevées, et le moins important devrait apparaître dans le sud de l'océan indien et dans certaines parties de l'Atlantique nord.

Les simulations produisent une diminution de la glace de mer dans l'Arctique comme dans l'Antarctique pour tous les scénarios climatiques. Pour certaines simulations, la glace disparaît presque entièrement en Arctique à la fin de l'été dans la seconde partie du 21e siècle.

Bla bla bla… Ceci n'a aucune importance, puisque nous, les vrais croyants, voguerons sur nos fiers vaisseaux pour piller et rançonner, alors… Mais comme nous ne sommes pas des égoïstes et que notre vocation est de révéler la Vérité à tous les hommes de cette terre, nous devons à tout prix éviter la disparition des terres en augmentant notre nombre. En même temps, si nous étions égoïstes et si nous laissions le niveau des mers augmenter à qui mieux mieux, il n'y aurait plus personne à rançonner, alors…


Phénomènes extrêmes

Il est très probable que les chaleurs extrêmes, les vagues de chaleur, et les événements de fortes précipitations continueront à devenir plus fréquents.

Il est "vraisemblable que les cyclones tropicaux futurs (ainsi que les typhons et ouragans) deviennent plus intenses, avec des vents maximum plus forts et des précipitations plus fortes.

Des augmentations des quantités de précipitations sont très vraisemblables aux latitudes élevées alors que des diminutions sont vraisemblables dans la plupart des régions émergées subtropicales (jusqu'à environ 20% en 2100 pour le scénario A1B, le plus proche des projections faites par l'Agence internationale de l'énergie).

Il est très vraisemblable que la circulation thermohaline de l'Atlantique nord (qui inclut le Gulf Stream) ralentira au cours du 21e siècle (- 25% en moyenne selon plusieurs modèles). La température continuera toutefois d'augmenter dans la région Atlantique, à cause de l'impact beaucoup plus important de l'effet de serre.

Et allons-y dans le probable et le vraisemblable… Le plus curieux avec ces gens-là, est leur détachement des certitudes. Alors qu'avec le Monstre en Spaghetti Volant, rien n'est supposé, tout est vrai, puisqu'il nous l'a révélé par la bouche de Bobby Henderson (qu'il soit béni pour les siècles des siècles).


Conclusion

Je suis sûr que vous avez tous bien ri devant la vanité des raisonnements à deux balles des scientistes athées du GIEC. Il est temps que les crédits qui sont accordés à ces gens-là servent à permettre des travaux plus sérieux et plus profitables pour l'humanité, comme la confection de costumes de pirates et la construction de fiers vaisseaux. Il est de notre responsabilité à chacun d'écrire à notre député, notre sénateur, notre conseiller général ou régional, afin de lui faire valoir l'urgence immédiate de la situation. Il en va de la survie de l'humanité !

Tous les efforts doivent se concentrer pour que le Pastafarisme ait les moyens d'inverser la tendance du réchauffement climatique. Nous sommes les seuls à le pouvoir ! Unissons-nous ! Renforçons-nous !

Ramen.

samedi

Comment déstabiliser les évolutionnistes ?

Sur ce portrait, on voit Darwin s'essayer à fermer l'œil gauche et tenter d'adopter l'air patibulaire des pirates, mais que l'on ne s'y trompe pas. Ses nombreuses tentatives pour tenter de devenir Pastafari se sont toutes soldées par des échecs cuisants, grâce à la vigilance de nos frères et sœurs.




Tout d'abord, il faut se rendre compte que Darwin et ses séides mensongers veulent avoir le monopole de la science. Ce type de prise de pouvoir est tout à fait typique des évolutionnistes. À l'opposée, du côté de la Vérité, nous, Pastafaris émesvéristes, sommes convaincus que la vraie science peut et doit se passer de toute approche matérialiste dans ses investigations. Ce qui compte dans la recherche en général et la science en particulier, c'est la quête du sens. En effet, seule une démarche spirituelle est à même de conférer du sens à l’existence par opposition à la sécheresse de la conception matérialiste du monde que tentent de nous imposer les scientifiques dans leur chute en avant ponctuée d'une longue succession d'échecs.


Les zones d'ombre du scientisme révèlent son impuissance

Que ce soit à travers la mécanique quantique ou la cosmologie, chacun se rend compte que, finalement, les zones d’ombre et les propos contradictoires abondent dans les réponses des scientifiques matérialistes. En conséquence, seules la métaphysique et la spiritualité peuvent combler ces lacunes et insuffisances, dans une démarche scientifique véritable, c'est-à-dire une démarche scientifique en quête de sens.
Gageons que science et quête de sens occuperont à l'avenir la majorité des travaux de recherche des universités, lorsque nos gouvernants se seront rendus à l'évidence que le scientisme matérialiste ne résout rien pour l'humanité.

Les scientifiques, jusqu'à présent, se sont bornés à faire de la surenchère en matière de destruction de l'homme et de la planète. Qui a inventé la bombe à neutrons, les défoliants, les vaccins tueurs, les sacs en plastique qui défigurent nos campagnes et étouffent les dauphins et nos enfants ? Les scientifiques… Qui a inventé les microbes, la pollution, les virus, les bactéries, soit autant de fléaux que personne ne connaissait avant eux ? Les scientifiques…
Bien sûr, certains esprits forts et ignorants vont me rétorquer que ce sont aussi les scientifiques qui ont inventé les médicaments… La belle affaire… S'ils n'avaient pas inventé les microbes, il n'y aurait pas eu besoin des médicaments !

Que ce soit dit une bonne fois pour toute. Les scientifiques sont des gens dangereux et devraient laisser la science à ceux qui sont en quête de sens, c'est-à-dire nous, les Pastafaris.


Comment ridiculiser les scientifiques ?

Notre stratégie doit s’organiser selon deux directions :
1. Nous devons affirmer que scientifiques et religieux affichent des comportements similaires et que nos méthodologies ne sont pas très distinctes ;
2. Nous devons prouver que les inconnues relatives à la nature intrinsèque de la matière discréditent toute approche matérialiste de la connaissance du monde.

On s’attache donc d’abord à nier l’incompatibilité fondamentale entre science et religion en les plaçant sur des niveaux égaux de la pensée et on sabote ensuite ce sur quoi repose la science contemporaine. Niark ! Niark !


1. Nier l'incompatibilité entre science et religion

Il est évident que dès lors que l'on estime que l’univers est compréhensible et qu’il obéit à des lois universelles, il s'agit d'un acte de foi, que l'on soit scientiste ou religieux. Il en va de même pour la confiance que les scientistes spécialisés accordent à des collègues exerçant dans des domaines dont ils ne sont pas eux-mêmes spécialistes. Ils ne font que croire ce qu'on leur dit, puisqu'ils n'ont pas la compétence pour le critiquer.

En fait, science et religion sont deux voies complémentaires pour approcher une même réalité, ou plus exactement une même description de la réalité. La réalité en tant que telle n'est pas accessible, seule son image se laisse examiner. Les scientistes ne font qu’élaborer des modèles dont les mérites ne sont pas d’accéder au réel mais, plus modestement, de le décrire. À partir de là, la démarche spirituelle prend le relais et comble le vide laissé par les scientifiques, en s'occupant du sens.

Finalement, la loi de la gravitation de Newton et les paraboles rencontrées dans les textes religieux sont de même nature : ils parviennent à rendre accessible le réel en le décrivant d'une manière compréhensible pour chacun. Il en va de même pour l'interdépendance et l'impermanence. Mais, alors que la science ne peut aller plus loin que la description, la démarche spirituelle ose poser la question : Pourquoi est-ce ainsi ? Étant la seule à même d'y répondre, grâce aux enseignements du Monstre en Spaghetti Volant, elle est la seule démarche capable d'appréhender le monde dans sa globalité physique et métaphysique.

Nous pouvons conclure de cette première approche que la similitude des comportements humains comme des méthodologies permettent de placer science et spiritualité au moins au même niveau de validité et de respectabilité. Par conséquent, les croyants sont tout à fait à même d'adopter une démarche scientifique, ayant acquis à travers leur pratique religieuse un niveau d'exigence comparable à celui qu'on exige des scientifiques.


2. Saboter les fondements de la science contemporaine

Comme la relation de l’esprit à la matière est complexe, il est illogique de considérer que l’esprit est le produit de la matière car il la façonne en la décrivant. Cet argument est fondé sur l'approche scientifique de la physique des particules, qui met en garde sur l’interaction inévitable entre l’observateur et l’objet observé.

Afin d'utiliser tous les outils de l'intelligence humaine, il faudrait permettre à la subjectivité de prendre sa place dans le travail scientifique. La rationalité aurait tout à y gagner. Ainsi, l'intégration d'une réflexion théologique dans la démarche scientifique — en réfléchissant, par exemple, sur le rôle du divin dans l’émergence du cosmos — ne pourrait qu'enrichir la démarche scientifique.

Dans ce sens, la cosmologie est porteuse de beaucoup de nouveautés dans ce domaine. On pourrait ainsi proposer une réponse au principe anthropique, à savoir :
L’existence de la vie humaine est-elle le produit du hasard (avec l’exigeante nécessité que les constantes de la physique aient exactement les valeurs qu’elles ont) ou obéit-elle à un dessein que l'on pourrait alors qualifier de divin ?

On le voit, la science est incomplète tant qu'elle n'a pas intégré la métaphysique à ses approches.

vendredi

Relations avec la Licorne Rose Invisible




Une fervente zélatrice du culte de la Licorne Rose Invisible nous écrit :
Je n'ignore pas que quelques méprises existent entre nos deux cultes, aussi je pose cette question : une adepte de la Licorne Rose Invisible peut-elle suggérer une recette, afin que vos adeptes les moins fortunés, les moins cuisiniers, puissent faire tout de même ripaille et communier de la plus simple (mais bonne) façon avec La Sainte Nouille ?


Notre réponse

Délicieuse adepte du paganisme carné,

Il avait été proposé il y a de cela longtemps une alliance syncrétique de nos deux religions à l'occasion de la communion, sous la forme de pâtes de couleur rose. Cet œcuménisme de bon aloi me semblait tout à fait approprié, nos religions étant tout amour.

Cependant, si certains de nos adeptes apprécient les pâtes au saumon, les plus radicaux d'entre eux ne s'engageront jamais à reconnaître de faux dieux dans leur pratique canonique. Rappelons ici que la communion est la manifestation de la relation directe entre notre Créateur et ses créatures et qu'il ne saurait par conséquent y avoir de place dans cette union sacramentelle pour la mythologie, fut-elle aussi gracieuse et parfumée que celle de la Licorne Rose Invisible.

Néanmoins, le culte de la Licorne Rose Invisible est, parmi toutes les autres mythologies monothéistes, celle qui se rapprocherait le plus de la vraie religion, à savoir celle du Monstre en Spaghetti Volant (que Ses Nouilleuses Pâtafiolles te caressent délicatement le front). Par conséquent, on peut envisager un partage commun de la Sainte Pâte entre adeptes des deux cultes, si celui-ci n'a pas pour objet de vouer de façon déguisée une adoration à l'Imperceptible Roseur Galopante.

Parallèlement, l'ingestion des pâtes roses n'obligerait en rien l'adepte de la Licorne Rose Invisible (que ses gais sabots résonnent dans ton cœur) envers un culte qui ne serait pas le sien. En effet, le Monstre en Spaghetti Volant invite chacun à la conversion dans le secret de son âme, non pas en l'obligeant de façon violente ou sournoise, à la manière d'autres religions peu scrupuleuses, mais en lui rendant la Vérité éclatante par l'exemple que donnent ses fidèles de leurs qualités, vestimentaires notamment.

C'est pourquoi, une fois ces recommandations prises en compte par les adeptes des deux obédiences, on peut effectivement envisager un partage de nourriture en commun sous la forme de spaghetti roses.

Si la répétition de la formule amenait les commensaux à partager plus qu'un simple plat de nouilles, se poserait la question de la foi dans laquelle le fruit de leurs amours serait éveillé. Mais c'est ici une autre question de doctrine.

Que la Pâte soit avec toi !

jeudi

La plus ancienne représentation du Monstre en Spaghetti Volant





Dans un article aux connotations vaguement scientifiques, derrière un fatras de vocabulaire abscons qui prétend faire la preuve de l'immense connaissance technique de son auteur, et qui n'est là que pour masquer l'incommensurable vacuité d'un cerveau dénué de toute spiritualité (je vous rappelle que les scientifiques nient la création du monde par le Monstre en Spaghetti Volant, les sots), un collectif de chercheurs nous donne à voir ce qu'ils nomment un fossile de méduse de l'époque cambrienne.

Nous ne pouvons qu'esquisser un sourire qui masque péniblement l'inextinguible envie de rire à gorge déployée devant l'inculture flagrante de ces prétendus savants. L'image ci-dessus illustre de façon parfaite le culte que vouèrent les premiers hommes au Monstre en Spaghetti Volant. Au fil des siècles, les religions alternatives — beaucoup moins plausibles cependant mais proches des pouvoirs en place — s'évertuèrent à faire disparaître de la surface de la terre les représentations de notre Dieu, souvent avec la complicité des pseudo-scientifiques…

Mais le complot est aujourd'hui éventé et la Vérité surgit au grand jour ! Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse ! Car il est venu le temps où tous ceux qui croient en lui peuvent enfin affirmer leur foi sur les places et les parvis ! Reproduisez cette image, diffusez-là et répandez autour de vous la bonne nouvelle ! Le Monstre en Spaghetti Volant est le seul vrai Dieu, depuis toujours et à jamais.

Ramen

mercredi

La communion pastafarienne, lien entre nous et le Créateur





Frères, vous le savez, il est canoniquement obligatoire de communier chaque vendredi d'un plat de pâtes. D'aucuns s'inquiètent de la garniture appropriée et de la forme des nouilles consacrées. S'il est recommandé de représenter Le Vrai Dieu du mieux possible dans son assiette (sous la forme de spaghettis al dente avec deux boulettes de viande), toutes les pâtes et tous les accommodements s'inscrivent dans la tradition doctrinale et sont reconnus par l'Église.


Le sens profond de la communion

Lorsque nous communions d'un plat de pâtes, c'est le corps symbolique de notre Dieu qui entre en nous.
Au sens ecclésial, cette communion, partagée par l'ensemble des croyants, est le ferment véritable de l'Église du Monstre en Spaghetti Volant (puisse-t-Il vous toucher de Son nouilleux appendice).

La signification de notre communion est évidente : le Monstre en Spaghetti Volant (que Sa Nouilleuse Entité soit bénie pour toujours et à jamais) est incarné dans chaque pâte et l'imprègne de sa sagesse. Il s'agit ici d'une transmutation spirituelle, de l'un des mystères sacrés de notre religion.


Les nouilles consacrées dès l'origine

Ainsi, l'incarnation de notre Dieu dans les pâtes se fait sans consécration, puisqu'en chaque nouille réside le Monstre en Spaghetti Volant (que Son saint nom retentisse pour les siècles des siècles) depuis l'origine des temps et à jamais. En faisant l'homme à Son image et dans Son infinie sagesse, Il a fait naître en nous le désir (inconscient) de Le représenter sous la forme de l'un des aliments les plus simples et les plus communément partagés sur l'ensemble de la planète.

C'est ainsi, à travers le geste simple de l'aspiration rituelle d'un spaghetti, que l'alliance entre le Créateur et la créature se renouvelle. Chaque fois que l'on communie, c'est le corps du Monstre en Spaghetti Volant (que Ses deux boules vous comblent de bienfaits) qui nous envahit et ne fait plus qu'un avec notre propre corps. Partant du principe que nous sommes ce que nous mangeons, nous, croyants, sommes à chaque communion un peu plus proches de notre Dieu, au sens physiologique.

Ainsi, en vérité je vous le dit, nous Le goûtons, nous L'aspirons, nous L'ingérons et Le digérons, nous L'intégrons et ne faisons plus qu'un avec Lui.

Ramen.

mardi

Sporepedia




Ce nouveau petit jeu à la mode qu'affectionnent les plus jeunes d'entre nous est bien entendu envahi par les avatars de Sa Nouillesque Entité. En épluchant ce site, on remarque qu'il y a déjà 170 tentatives pour représenter Sa Glorieuse Nouilleuseté !

Voyez plutôt.

Ce qui tend à prouver que notre religion est la seule véritable, puisqu'on n'a vu sur Spore aucune représentation des dieux des autres religions monothéistes à ce jour… comme quoi… ça donne à réfléchir, quand même…

lundi

L'évolution n'est pas une science, mais une religion




Il n’est pas difficile de démontrer que l’évolution n’est pas une science, mais une religion. La méthode scientifique nécessite l’observation d’un phénomène, employant un ou plusieurs de nos cinq sens (le goût, la vue, l’odorat, l’ouïe et le toucher) pour acquérir des connaissances concernant le monde, ainsi que la capacité de refaire ces observations. Naturellement, on ne peut observer que ce qui existe dans le présent. Il est facile de comprendre qu’aucun savant n’était présent au cours des (hum… hum…) derniers millions d’années pour être témoin de la prétendue progression évolutionniste de la vie depuis sa forme la plus simple jusqu’à la complexité qu’on voit de nos jours. Aucun scientifique n’était présent pour observer la première vie se former dans quelque mer préhistorique. Aucun savant n’a pu observer le Big Bang qui est censé avoir eu lieu il y a 10 ou 20 milliards d’années, ni la supposée formation de la terre il y a 4,5 milliards d’années (ni même 10.000 ans en arrière !). Aucun scientifique n’était présent — aucun témoin humain n’était là pour voir ces événements. Et ces événements ne peuvent certainement pas se répéter aujourd’hui.


Le présent, rien que le présent

Toute l’évidence que possède un scientifique existe uniquement dans le présent. Tous les fossiles, les animaux vivants et les plantes, le monde, l’univers — tout, en fait — existe maintenant, dans le présent. On évite de dire à l’homme de la rue (y compris à la plupart des étudiants) que les scientifiques n’ont que le présent et ne peuvent pas se prononcer sur le passé. L’évolution est un système de croyances concernant le passé, développé par des hommes qui n’étaient pas là pour voir ce dont ils parlent mais qui essaient d’expliquer l’origine grâce aux évidences qu’ils trouvent aujourd’hui (c’est à dire, les fossiles, les animaux et les plantes). Le dictionnaire définit la religion comme suit : Doctrine, philosophie proposant des valeurs considérées comme absolues ; valeur érigée en absolu, à laquelle on voue un respect quasi religieux. Ceci est sûrement une description appropriée de l’évolution. L’évolution est un système de croyances — une religion.


Les dinosaures

Le simple bon sens nous apprend que l’on ne fouille pas le sol pour découvrir un “âge des dinosaures” qui aurait eu lieu il y a 70 à 200 millions d’années. On creuse le sol pour trouver des dinosaures morts à l’heure actuelle. On ne peut pas les voir tels qu’ils étaient dans le passé lointain.

Les os des fossiles ne viennent pas déjà étiquetés, précisant leur âge. De même, les fossiles ne sont pas accompagnés de photos vous montrant ce à quoi ils ressemblaient.

Lorsque le public visite un musée, il examine des morceaux d’os et d’autres fossiles, bien arrangés, sous verre. Ces objets exposés sont souvent accompagnés de gravures faites par des artistes et représentant ce à quoi devaient ressembler les plantes et les animaux dans leur environnement naturel. Rappelons-nous : personne n’a retrouvé les gravures juste les fossiles. Et ces fossiles existent dans le présent.

Que peut-on apprendre d’un dépôt de fossiles ? Sait-on si tous les animaux ont pu vivre et toutes les plantes croître sur le site à la même époque ? s’ils sont morts et ont été enterrés en même temps ? Après réflexion, chacun arrive à la conclusion que nous ne savons pas si tous ces organismes ont vécu à la même époque car nous ne les avons pas vus. Il en est de même pour leur mort. Nous savons seulement que le tout a été enterré ensemble, parce qu’on les a trouvés ensemble. Par conséquent, si vous essayez de reconstruire l’environnement dans lequel vivaient ces organismes à partir de votre fouille de fossiles, vous pouvez commettre une grave erreur. L’application correcte de la science doit être renforcée dans notre système éducatif.


Avoir toute la connaissance

Le seul moyen d’avoir raison dans n’importe quel domaine, y compris celui des origines, serait d’avoir toute connaissance. À moins de savoir que toutes les évidences sont réunies, on ne peut jamais être certain d’arriver aux bonnes conclusions. On ne sait pas s’il y a des évidences supplémentaires à découvrir et si ces dernières changeraient nos conclusions. On ne pourrait jamais savoir si on a toutes les évidences. Voici le véritable problème — comment peut-on être sûr à 100% de quoi que ce soit ? N’est-ce pas un dilemme ? Lorsqu’on regarde un film de détective à la télé. Qui est le coupable ? Mais, c’est évident ! À la moitié du film, le spectateur est persuadé de connaître le criminel — le Colonel Moutarde par exemple. Vers la fin du film, il en est toujours convaincu. Trois minutes avant le dénouement, de nouveaux indices lui sont présentés, et là, il change complètement d’avis. Finalement, le coupable n’était pas du tout le Colonel Moutarde, mais Mademoiselle Rose ! (Encore un coup de la Licorne Invisible.)

Cependant, si nous commençons avec les évidences irréfutables du pastafarisme nous sommes informés que le Monstre en Spaghetti Volant a toute sagesse et toute connaissance. Aucun esprit humain ne peut tout savoir. Mais nous avons Quelqu’un qui sait tout. C’est la fin de notre dilemme. Nous n’avons aucun doute que ce que le Monstre en Spaghetti Volant a révélé à Bobby Henderson est vrai et précis. À l’avenir, nous en saurons bien plus. Il ajoutera à notre connaissance lorsque nous serons au pied du volcan de la bière et ne changera pas ce que Sa Parole a déjà révélé.


La religion de l'évolution

Aucun être humain, aucun scientifique n’a toutes les évidences. C’est pourquoi les théories scientifiques changent constamment. A mesure que les scientifiques découvrent de nouvelles choses, ils modifient leurs conclusions.

Les modèles scientifiques sont sujets aux changements à la fois pour les créationnistes et les évolutionnistes. Mais les croyances sur lesquelles ils sont fondés ne changent pas. La plupart des scientifiques ne se rendent pas compte que la croyance (ou la religion) sert de base pour les modèles (les interprétations ou les histoires) scientifiques employés pour essayer d’expliquer la situation présente. Les évolutionnistes persistent dans leur conviction que toute vie peut être expliquée par les processus naturels et qu’aucun Dieu n’y est impliqué (ni même nécessaire). L’évolution est la religion à laquelle ils ont juré leur loyauté. Les Pastafaris doivent s’éveiller à cette réalité. La théorie de l’évolution est une religion et non une science !

Share it