vendredi

Relations avec la Licorne Rose Invisible




Une fervente zélatrice du culte de la Licorne Rose Invisible nous écrit :
Je n'ignore pas que quelques méprises existent entre nos deux cultes, aussi je pose cette question : une adepte de la Licorne Rose Invisible peut-elle suggérer une recette, afin que vos adeptes les moins fortunés, les moins cuisiniers, puissent faire tout de même ripaille et communier de la plus simple (mais bonne) façon avec La Sainte Nouille ?


Notre réponse

Délicieuse adepte du paganisme carné,

Il avait été proposé il y a de cela longtemps une alliance syncrétique de nos deux religions à l'occasion de la communion, sous la forme de pâtes de couleur rose. Cet œcuménisme de bon aloi me semblait tout à fait approprié, nos religions étant tout amour.

Cependant, si certains de nos adeptes apprécient les pâtes au saumon, les plus radicaux d'entre eux ne s'engageront jamais à reconnaître de faux dieux dans leur pratique canonique. Rappelons ici que la communion est la manifestation de la relation directe entre notre Créateur et ses créatures et qu'il ne saurait par conséquent y avoir de place dans cette union sacramentelle pour la mythologie, fut-elle aussi gracieuse et parfumée que celle de la Licorne Rose Invisible.

Néanmoins, le culte de la Licorne Rose Invisible est, parmi toutes les autres mythologies monothéistes, celle qui se rapprocherait le plus de la vraie religion, à savoir celle du Monstre en Spaghetti Volant (que Ses Nouilleuses Pâtafiolles te caressent délicatement le front). Par conséquent, on peut envisager un partage commun de la Sainte Pâte entre adeptes des deux cultes, si celui-ci n'a pas pour objet de vouer de façon déguisée une adoration à l'Imperceptible Roseur Galopante.

Parallèlement, l'ingestion des pâtes roses n'obligerait en rien l'adepte de la Licorne Rose Invisible (que ses gais sabots résonnent dans ton cœur) envers un culte qui ne serait pas le sien. En effet, le Monstre en Spaghetti Volant invite chacun à la conversion dans le secret de son âme, non pas en l'obligeant de façon violente ou sournoise, à la manière d'autres religions peu scrupuleuses, mais en lui rendant la Vérité éclatante par l'exemple que donnent ses fidèles de leurs qualités, vestimentaires notamment.

C'est pourquoi, une fois ces recommandations prises en compte par les adeptes des deux obédiences, on peut effectivement envisager un partage de nourriture en commun sous la forme de spaghetti roses.

Si la répétition de la formule amenait les commensaux à partager plus qu'un simple plat de nouilles, se poserait la question de la foi dans laquelle le fruit de leurs amours serait éveillé. Mais c'est ici une autre question de doctrine.

Que la Pâte soit avec toi !

1 commentaire:

LOLOLO a dit…

Vous, pastafariens, ne sont que d'immondes hérétiques, dont l'esprit a été corrompu par l'Huitre Pourpre, guide par ses désirs malsains de détourner les humains du seul, vrai et unique divine divinité : Sa Roseur, La Licorne Rose et Invisible.

De la tolérance pour votre croyance, aussi proche de la véritable croyance soit-elle, il n'y en aura pas. Et puis la tolérance, il y a des maisons pour ça.

Aller pourrir dans le Crotin malodorant.

Puissiez vous trouver l'amour de la Licorne.

Paix et Amûûûr !

Une erreur est survenue dans ce gadget