dimanche

Bertrand Russell et Richard Dawkins, antipastafariens convaincus




Il est désormais avéré que Bertrand Russell, le fameux mathématicien, logicien et philosophe, a moqué ouvertement notre religion à travers sa fameuse satire analogique de la théière. En d'autres temps, sous le règne de religions moins permissives que la nôtre, il ne fait aucun doute qu'il aurait été passé par le fer et le feu. Mais le Monstre en Spaghetti Volant, dans son incommensurable mansuétude, a laissé Russell jouer avec ses fadaises comme on laisse un chaton faire mumuse avec une pelote de laine.


L'analogie de Bertrand Russell

Si je suggérais qu'entre la Terre et Mars se trouve une théière de porcelaine en orbite elliptique autour du soleil, personne ne serait capable de prouver le contraire pour peu que j'aie pris la précaution de préciser que la théière est trop petite pour être détectée par nos plus puissants télescopes. Mais si j'affirmais que, comme ma proposition ne peut être réfutée, il n'est pas tolérable pour la raison humaine d'en douter, on me considérerait aussitôt comme un illuminé. Cependant, si l'existence de cette théière était décrite dans d'anciens livres, enseignée comme une vérité sacrée tous les dimanches et inculquée aux enfants à l'école, alors toute hésitation à croire en son existence deviendrait un signe d'excentricité et vaudrait au sceptique les soins d'un psychiatre à une époque éclairée ou de l'Inquisition en des temps plus anciens.

On voit bien où veut en venir le philosophe… En utilisant la dérision pour moquer le divin, il laisse entendre que certaines doctrines qui pourraient passer pour illuminées utiliseraient elles-même le subterfuge. D'aucuns ont d'ailleurs franchi le pas en affirmant la chose.

Il est inutile pour les vrais croyants de tenter de contredire ce type de propos, l'auteur s'étant à plusieurs reprises rendu ridicule de lui-même, notamment lorsqu'il invente la proposition atomique (comme si une phrase pouvait exploser), ou en posant la question idiote : l'ensemble des ensembles n'appartenant pas à eux-mêmes appartient-il à lui-même ?, voire en posant le paradoxe du barbier de la façon suivante : ¬ ∃y ∀x (y R x ⇔ ¬ x R x)… On a vu plus clair…


Le thème de la théière repris par Richard Dawkins

Nul besoin de présenter Richard Dawkins, le célèbre éthologiste britannique, vulgarisateur et théoricien de l'évolution, critique du dessein intelligent et tenant de l'athéisme. Celui que l'on appelle le rottweiler de Darwin prend pour cible tous les dieux et le surnaturel en général, notamment dans son ouvrage Pour en finir avec Dieu.

Comme il nous semble important pour les Pastafaris d'identifier les thèses de leurs ennemis, nous vous livrons ci-dessous le développement que Dawkins fait sur la théière de Russell :

La religion organisée mérite la plus vive hostilité car, contrairement à la croyance en la théière de Russell, la religion organisée est puissante, influente, exemptée de taxes et systématiquement transmise à des enfants trop jeunes pour pouvoir s'en défendre. On ne force pas les enfants à passer leurs années de formation en mémorisant des livres farfelus sur les théières. Les écoles publiques n'excluent pas les enfants dont les parents préfèrent la mauvaise forme de théière. Les fidèles de la théière ne lapident pas les non-croyants en la théière, les apostats de la théière, les hérétiques de la théière ou les blasphémateurs de la théière. Les mères n'empêchent pas leurs fils d'épouser des shiksas de la théière sous prétexte que leurs parents croient en trois théières plutôt qu'une seule. Ceux qui versent le lait en premier ne mutilent pas ceux qui préfèrent commencer par verser le thé.

Tout et n'importe quoi. À quand un livre intitulé Pour en finir avec Richard Dawkins ?

Nous rappelons ici que le Monstre en Spaghetti Volant est amour, lui qui nous attend pour l'éternité au pied du volcan de la bière, près de l'usine de strip-teasers(seuses). Cette vision eschatologique est de très loin supérieure aux visions amèrement matérialistes des deux tristes-sires mentionnés ci-dessus.

1 commentaire:

fano a dit…

Nous, informatitiens croyants ou pratiquants, croyont en l'existence de la sainte théière.
Pour nous prévenir de l'irruption du malin et de ses bugs, nous invoquons son image à travers cette prière, néanmoins courte afin de maintenir notre productivité :
gluTeapot();

La sainte théière est omniprésente mais seul le croyant sait où regarder pour la voir :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9i%C3%A8re_de_l'Utah

Une erreur est survenue dans ce gadget