dimanche

Harun Yahya, aka Adnan Oktar

Billevesées, calembredaines et coquecigrues



Les écoles françaises ont l'an dernier reçu un bel ouvrage soi-disant scientifique, écrit par un dénommé Harun Yahya, intitulé l'Atlas de la création.
Son bouquin commence assez bien, lisez plutôt :


Introduction de l'ouvrage

Il y a environ 150 ans, le naturaliste anglais Charles Darwin avança une théorie basée sur les différentes observations faites au cours de ses voyages, sans toutefois être étayée par des découvertes scientifiques solides. En somme, sa théorie de l'évolution se compose de scénarii divers, de suppositions et de conjectures créés de toute pièce dans son imaginaire.

Selon cette théorie de l'évolution, des substances inanimées se rassemblèrent par hasard pour donner naissance à une première cellule vivante. Il ne fait pas de doute que cette affirmation est très imprécise et ne peut être corroborée par une quelconque preuve ou découverte scientifique. Ensuite, toujours selon le mythe de Darwin, cet être unicellulaire prit vie et se transforma – par hasard encore une fois – en une première espèce vivante de microbe ; c'est-à-dire qu'elle évolua. La théorie évolutionniste affirme ainsi que toutes les formes de vie sur terre, de la minuscule bactérie jusqu'à l'être humain, émergèrent suite au même processus imaginaire.

Les allégations de Darwin ne reposaient évidemment sur aucune preuve scientifique ni aucune découverte. Dans la mesure où le savoir scientifique et les moyens technologiques disponibles à l'époque étaient encore primaires, la pleine mesure du ridicule et de l'irréalisme de ses affirmations ne put être pleinement saisie. Dans un tel contexte, les scénarii de Darwin furent acceptés dans un grand nombre de cercles.


Jusqu'ici, tout va bien

En effet, comme cet auteur, nous Pastafaris croyons que toutes les pseudo-sciences issues de la théorie darwinienne sont irrecevables par principe, étant des pertes de temps et des contre-vérités absolues. Les soi-disant paléontologues, géologues et autres spécialistes d'une prétendue préhistoire feraient mieux d'accepter la Vérité et de cesser leurs enfantillages. Ainsi, ils reconnaîtraient que le Monstre en Spaghetti Volant a créé l'univers en quatre jours et sans les mains (comme quoi les autres récits de création sont vraiment roupie de sansonnet en comparaison), au lieu de s'efforcer stérilement de nier la Vérité au travers de démonstrations dont la vacuité scientifique n'a d'égale que leur pauvreté spirituelle.

En outre, la plupart du temps, ceux qui, parmi les fameux scientifiques, s'appellent entre eux climatologues, revêtent une blouse blanche pour expliquer le réchauffement planétaire, alors qu'il leur suffirait de s'habiller en pirate pour ralentir, voire arrêter le phénomène. C'est incroyable le manque de logique et de raisonnement chez ces gens-là.


Mais il y a un mais

Revenons à Harun. Tout à sa démonstration, Yahya s'emporte, produit maintes photos de fossiles et affirme sans rire que ceux-ci remontent à des millions d'années et ressemblent trait pour trait aux animaux actuels, ce dont il déduit que l'évolution n'existe pas. Nous, Pastafaris, sommes bien entendu convaincus que sa conclusion est bonne, mais que son raisonnement est faux.

Nous savons de source sûre, grâce à Bobby Henderson (que les générations chantent ses louanges à jamais), que le Monstre en Spaghetti Volant a répandu des fossiles sur la terre afin de se rire des scientifiques et que Yahya s'est fait avoir comme un bleu. Le caractère incommensurablement facétieux de Dieu n'est-il pas la preuve de Sa suprême intelligence ? Reconnaissons donc humblement que nous sommes Ses créatures et rigolons un bon coup pour Le célébrer, autour d'un plat de pâtes et d'un verre de bière.

Ramen

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget